Conclusion sur l’état physique du cheval de course

Dernier article de cette série consacrée à l’état physique d’un cheval de course. Je vous invite avant de lire ces quelques conclusions de prendre le temps de parcourir mes articles précédents, ici et traitant aussi de l’importance et de l’impact de l’état physique d’un cheval sur la rentabilité de votre pronostic pmu.

Méfiez-vous des conclusions hâtives pour votre pronostic PMU

Souvent, les bons chevaux sont les beaux chevaux également, mais il y a des contre-exemples qui sont légions comme de petites juments épaisses comme un casse-croûte de chômeur qui sont des très bonnes juments. Souvent on dit qu’un cheval a des points de force, c’est à dire qu’au premier coup d’œil vous ne le voyez pas vraiment très beau, mais quand vous le détaillez, vous voyez qu’il a quand même de bonnes choses, il présente les caractéristiques sous-jacentes d’un grand coureur. Il faut donc prendre le temps de faire cet exercice d’analyse patiemment au départ, ensuite avec l’expérience, vous finirez par acquérir de très bon réflex et pourrez rapidement classé les partants d’une course PMU simplement à partir de leurs physiques. C’est vraiment une observation : observer l’état et le comportement d’un cheval est une affaire d’expérience, de patience, et d’intuition aussi un peu.

Trouver la base du pronostic

Vous pourrez en analysant simplement les chevaux sur le rond de présentation dégager une base pour votre analyse complémentaire. Ce que je regarde lorsque je me prête à cet exercice :

  • je regarde d’abord comment ils marchent, la façon dont ils marchent,
  • la position, pour un mâle notamment je cherche à voir s’il a un côté très « étalon » : beau, bien fait, rond, avec une belle arrière-main, un beau poitrail
  • s’il n’est pas trop nonchalant,
  • je regarde l’humeur du cheval au travers des mouvements de queue : lorsqu’il fraye de la queue de droite à gauche, c’est qu’il est vraiment en bonne forme.

Quelques exemples

Danedream qui remporte le pronostic PMU pour le Prix de l'Arc de Tromphe 2011Dans l’histoire des courses, c’est souvent la belle victoire qui fait le beau cheval. L’exemple de Danedream en est l’illustration parfaite, car cette pouliche, au départ, n’avait physiquement rien pour plaire. Danedream n’était pas un prix de beauté, pour preuve elle a fait 9000€ aux enchères en Allemagne il y a deux ans, donc apparemment les gens ne sortaient pas l’argent de la poche. Et pourtant nous sommes nombreux a avoir suivi ce prix de l’Arc de Triomphe 2011 qu’elle a remporté. Pour mémoire, le 27 Octobre 2011, Danedream, montée par le jockey allemand Andrasch Starke s’élance pour son premier Arc de Triomphe à la côte de 27 contre 1, derrière la grande favorite Sarafina. Au cours des quelques années précédentes, Danedream s’est bien développée, elle a bien évolué, et qui est restée un petit peu légère dans ses pattes, ce qui fait que lorsqu’elle se déplace, elle a un temps de suspension : elle reste en l’air plus longtemps que les autres chevaux. Elle couvre beaucoup plus de distance, elle rebondit comme une balle de tennis.

Un autre cheval atypique : Cirrus des Aigles, voici un autre exemple de crack au-dessus de la concurrence, voilà aussi un nouvel exemple de cheval surdoué, au physique atypique.
Vous avez des chevaux qui sont beaux, un cheval comme Cirrus des Aigles est un beau cheval, mais il n’est pas exceptionnel. Mais il a une tonicité inimaginable ! C’est un cheval qui adore courir, et qui est capable de vous faire des performances à répétition hallucinantes. Il est plutôt grand, un petit peu décousu ; c’est un cheval magnifique surtout lorsqu’il se déplace. Je dois dire que c’est pas un concours de beauté mais surtout un concours de déplacement.

Ce que vous devez retenir de tout ça pour faire le pronostic pmu

Un beau cheval ne fait pas forcément un bon cheval, mais quelques indices permettent d’optimiser les chances du parieur. D’abord l’observation attentive du cheval, car oui, c’est un vrai travail d’expert. Il faut regarder le modèle du cheval, le poil, dans quel état il est, si il brille et il est très important de prendre des notes de ces observations pour pouvoir les confronter par la suite lors des prochaines courses du cheval en question. Voir quand un cheval a un petit truc qui ne va pas, un cheval qui avait le poil brillant et qui là a le poil un peu terne, cela peut-être le signe d’une petite infection virale, ou un petit truc qui cloche. Regardez aussi les yeux. C’est important l’œil parce que plus le fond de l’œil est blanc et plus le cheval a l’air en forme.

Etudier le cheval dans le rond de présentation pour faire le pronostic PMU gagnant

Au rond de présentation, il y a ce qui se voit. Et ce qui se voit tout de suite, c’est l’aspect général du cheval, mais aussi la façon qu’il a de se préparer pour la course. J’aime bien regarder un cheval qui marche bien. En général les muscles pour le pas sont les mêmes muscles, globalement, que pour le galop. Donc un cheval qui marche très bien qui s’engage très fort aura une belle action. Observer c’est aussi faire bien attention au comportement du cheval, notamment qu’il ne soit pas en sueur avant les courses, qu’il ait l’air d’avoir plutôt bon moral, effectivement, en regardant son allure générale, sa façon de marcher… On va éviter les chevaux stressés, qui ont notamment tendance à ce tendre dans les ronds.

Chez le cheval il y a donc ce qui s’observe et il y a surtout ce qui se sait. Car chaque cheval a sa réputation, son histoire mais aussi ses particularités physiques. Par exemple, les hongres qu’on a castrés bénéficient d’un petit avantage. En général, un cheval qui a été castré va être plus régulier. C’est un cheval qui voit la vie du bon côté, qui trouve que c’est marrant de s’amuser avec ses copains, on en fait un adolescent perpétuel en fait. Il ne s’intéresse qu’à bouffer et à courir. Attention aussi aux pouliches dont la beauté écrase la concurrence, même en course. Les pouliches font leur poil tôt dans l’année, elles ont du mal à le perdre au printemps, et dans une course de pouliches, si vous jouez la plus belle, et la plus en forme, vous avez une bonne chance de gagner.

Il y a des entraîneurs réputés pour leurs beaux chevaux et souvent, ceux là ont un ratio de victoires plus important que la moyenne, même si tous les chevaux changent d’état physique avec le temps. De toutes façons, l’état physique n’est qu’une pièce du puzzle, mais vous devez la prendre en forme si vous souhaitez mettre le plus de chance du coté de votre pronostic pmu !

Pour faire de bon pronostic PMU, je vous conseille de lire aussi :

This entry was posted in Pronostic PMU and tagged , , , . Bookmark the permalink.

3 Responses to Conclusion sur l’état physique du cheval de course

  1. aroline from Céquipement cheval says:

    Bonjour, merci pour ces précieux conseils. Je pense cependant que comme vous le dites l’expérience permet de faire le bon choix. J’avais du mal au départ à reconnaître les chevaux stressés mais avec le temps, ça vient… Votre blog est très intéressant :) Caroline

  2. SuperTurf says:

    Je confirme ce que Caroline a dit. Merci pour ces conseils. J’avoue que je ne suis pas non plus une excellente cavalière, mais au fur et à mesure je me suis habitué aux chevaux.
    Merci d’avoir partagé le blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Mon site utilise KeywordLuv. Indiquez nom@mot-clé dans le champ Nom pour obtenir un joli backlink. Sachez toutefois que tous les commentaires bidons seront automatiquement supprimés.